Centre Orthopédique & Traumatologique du Grand Est Parisien
CONTACTS

Clinique de Tournan

2 Rue Jules Lefèbvre
77220 Tournan-en-Brie

01.72.95.48.48

Prothèse

>

Prothèse uni compartimentale

  • Problématique
    Il s'agit d'un patient qui présente une douleur plutôt localisée sur un des deux côtés du genou, soit le côté interne ou le côté externe.

    Le bilan radiographique ici met en évidence une usure isolée de l'un de ces deux compartiments. S’y associe quelques signes spécifiques: Lorsque le patient est debout, si la douleur est située sur le compartiment interne souvent le patient présente un Génu Varum c'est à dire que le membre inférieur est arqué vers l'extérieur.

    Il s'agit alors d'une gonarthrose unicompartimentale interne sur Génu Varum. Les deux autres compartiments du genou sont de bonnes qualités, le compartiment externe et celui de la rotule.

    Auquel cas le patient peut bénéficier d'une « petite prothèse » qui remplace le compartiment usé et qui permet de ré-axer en grande partie le genou et de traiter favorablement les phénomènes douloureux.

    Il en est de même pour les douleurs du compartiment externe: Souvent le patient présente un Génu Valgum c'est à dire que les genoux sont cagneux vers l'intérieur et le pied dirigé vers l'extérieur.

    Dans ce cas on peut proposer la mise en place une prothèse unicompartimentale externe, qui vient remplacer le compartiment externe fortement usé qui permet de ré-axer le genou et de réduire les phénomènes douloureux.

    Cette technique de prothèse unicompartimentale interne ou externe est en pleine expansion même si celle-ci existe depuis une trentaine d'années déjà.

    Elle est appréciée pour sa rapidité durant l'acte opératoire et pour sa récupération fonctionnelle très rapide chez le patient

    Le COTEST propose également une technique innovante, la mise en place de la prothèse unicompartimentale interne avec un ancillaire sur mesure.

    Ce reporter au chapitre précédent sur les prothèses totales de genoux, car le principe et le déroulement de l'intervention sont identiques.
  • Chirurgie

    Ces techniques opératoires sont un peu moins invasives que la prothèse totale car la cicatrice est moins prolongée vers le haut et vers la cuisse :

    On met en place un condyle métallique sur celui du fémur usé et un plateau tibial métallique en face sur le tibia et enfin une pièce en polyéthylène entre les deux.

  • Rééducation
    Les suites opératoires sont plus simples, de même que la rééducation, qui consiste à débuter immédiatement la flexion du genou, l’appui complet et la marche sans attelle.
  • Risques / complications

    Même si les complications peuvent être comparables à celle de la prothèse totale leurs fréquences sont moins importantes compte tenu de l'incision plus courte.

    Quelques complications sont plus spécifiques tel que le descellement, mais si l’on respecte bien les contrindications, c'est-à dire éviter l’obésité trop importante, on évite ce descellement prothétique notamment au niveau du plateau tibial.