Centre Orthopédique & Traumatologique du Grand Est Parisien
CONTACTS

Clinique de Tournan

2 Rue Jules Lefèbvre
77220 Tournan-en-Brie

01.72.95.48.48

Prothèse

>

L'ostéotomie tibiale de valgisation

  • Problématique
    Il s'agit d'un patient qui présente des douleurs chroniques du genou mais qui souvent atteint à peine la cinquante.

    On hésite toujours à proposer une prothèse totale ou partielle dans ce cas. C'est souvent une douleur qui siège sur le compartiment fémoro-tibial interne chez un patient présentant un Génu Varum, c'est à dire un genou arqué vers l'extérieur.

    Dans ce cas précis il existe une alternative à la prothèse de genou, c'est l'ostéotomie tibiale de valgisation.

    En effet, du fait du genou arqué vers l'extérieur le poids du corps en appui en position statique ou à la marche passe essentiellement à la corde c'est-à-dire que la plus grande partie du poids traverse uniquement le compartiment fémoro-tibial interne et met en décharge l'extérieur du genou.

    Ceci aggrave les douleurs, les usures et donc la déformation.
    Si on veut y mettre un terme il faut proposer de ré axer le membre inférieur c'est à dire de redresser la jambe par rapport au fémur et au genou.
  • Chirurgie
    Pour supprimer ce Génu Varum et ré-axer le membre inférieur il faut proposer au patient une ostéotomie tibiale, c'est à dire que l'on va sectionner le tibia pour ré-axer la jambe par rapport à la cuisse.

    On fait donc une ostéotomie du tibia en dessous du genou dans sa partie interne, lorsque l'on redresse la jambe par rapport à la cuisse on ouvre à ce niveau un espace osseux dans le tibia. Il convient alors de rajouter un coin osseux de la même dimension prélevé sur la crête iliaque du même côté, c'est-à-dire sur le rebord du bassin.

    Cette greffe osseuse tient très bien de la sorte mais on complète ce montage par une plaque avec deux vis au dessus et deux vis au dessous en compression.

    Grâce aux plaques actuelles on peut permettre au patient de reprendre un appui complet sur son genou dès le lendemain de cette intervention.

    C'est une alternative très intéressante à la prothèse car le genou est ré-axé, on reprend un appui quasiment immédiat et progressivement les phénomènes douloureux de la partie interne du genou disparaissent puisqu'on remet en charge le compartiment externe et que l'on soulage le compartiment interne.

    C'est une intervention conservatrice qui ne nécessite pas de recours à la prothèse, on préfèrera cette intervention chez un sujet jeune qui nécessite une intervention pour une arthrose évoluée. Jusqu'à la cinquantaine, l'ostéotomie tibiale de valgisation aura la préférence par rapport à la prothèse.

    Au-delà c'est la prothèse qui prendra le dessus.
    L'équivalent par contre pour le Génu Valgum n'est pas possible.

    L'ostéotomie tibiale de varisation est souvent un échec alors que l'ostéotomie fémorale de varisation est une intervention lourde aux suites difficiles et pas toujours couronné de succès, c'est la raison pour laquelle elle sera très exceptionnellement proposée aux patients.
  • Rééducation
    La rééducation ce fait avec une reprise autorisée de l'appui et permet, comme pour les prothèses, de travailler le quadriceps rapidement pour récupérer le verrouillage du genou et la flexion.

    L'ostéotomie tibiale de valgisation ne touche pas l'articulation, à proprement parler,du genou mais se pratique juste en dessous, c'est dire si la flexion récupère relativement rapidement et facilement, car l'articulation n'étant pas ouverte, il n'y aura pas adhérence, ni d'hématome dans le genou permettant une récupération relativement simple et rapide en flexion.
  • Risques / complications
    Les complications sont les suivantes: L'infection est toujours redoutée comme dans toutes chirurgies ostéo-prothétique.

    Elle sera diagnostiquée après prélèvement bactériologique en cas d'écoulement et nécessitera un nettoyage chirurgical et une antibiothérapie adaptée au long court.

    La pseudarthrose est également possible mais elle reste rare car on utilise une autogreffe c'est a dire un prélèvement osseux sur le même patient avec un os frais tout de suite positionné dans l'épiphyse tibiale.

    Le fait de reprendre un appui complet met en pression le foyer d'ostéotomie et favorise la consolidation sans problème.

    Les complications classiques de toutes chirurgies peuvent être présentes à savoir, un hématome qui sera évacué, un saignement qui devra être coagulé, des gonflements ou des douleurs chroniques qui seront traitées selon les cas.