Centre Orthopédique & Traumatologique du Grand Est Parisien
CONTACTS

Clinique de Tournan

2 Rue Jules Lefèbvre
77220 Tournan-en-Brie

01.72.95.48.48

Prothèse

>

L'ostéotomie de la tubérosité tibiale antérieure

  • Problématique
    Il s'agit souvent d'un patient jeune d'une trentaine d'années et qui souffre de douleurs chroniques du genou.

    Ces douleurs sont particulières car elles siègent à la face antérieure de l'articulation. Elles sont nettement aggravées par la descente des escaliers, par la station assise prolongée sans étendre la jambe.
    L'accroupissement est douloureux de même que la position en tailleur ou à genou :
    C'est un syndrome rotulien, C'est un conflit anormal entre la rotule et la partie antérieure du fémur que l'on appelle la trochlée.

    S’y associe souvent une anomalie architecturale, un aspect aplatie de la trochlée qui devrait être creuse et en face, une rotule applatie dite en béret.

    Dans ces conditions la rotule est basculée vers l'extérieur du genou.

    Il existe alors un frottement anormal et un conflit entre cette partie de la rotule et la trochlée du fémur, dans un premier temps c'est une douleur en rapport avec le frottement du cartilage, si l'on n'intervient pas le cartilage s'use et commence à disparaître progressivement et on obtient un conflit directement os contre os.

    Avant d'attendre cette situation il faut pouvoir proposer au patient un traitement chirurgical: on va recentrer la rotule par rapport au genou. Ce recentrage va permettre d'éviter cette hyperpression externe.
  • Chirurgie
    Cette intervention passe par un décollement de la baguette osseuse de ta tubérosité tibiale antérieure du tibia qui est la tuméfaction osseuse que l'on sent sur le devant et le haut de la jambe.

    En effet le tendon de la rotule ce termine à ce niveau.
    Si on décolle cette baguette osseuse et qu'on la translate d'un ou deux centimètres vers l'intérieur en la fixant immédiatement avec deux vis, on translate de la même façon le tendon rotulien qui est fixé au-dessus et la rotule qui suit le même trajet.

    La rotule qui était trop externe précédemment vient se recentrer parfaitement sur le genou par rapport à la trochlée.

    On diminue et on fait disparaitre l'hyperpression externe en recentrant la rotule.
    C'est un traitement efficace du syndrome rotulien.
    Là aussi c'est une intervention conservatrice.
    Elle ne passe pas par l'utilisation de la prothèse et conserve l'intégrité de l'articulation.
  • Rééducation
    La rééducation: L'appui est immédiat et complet, la marche ce fait a l'aide d'une attelle et avec un kinésithérapeute qui le fait travailler la flexion jusqu'à 90° voir 100°.

    Dès que la consolidation est obtenue, soit environ six semaines depuis l’intervention, l'attelle peut être retirée et la récupération se fait de façon complète.
  • Risques / complications
    Les complications sont les mêmes que pour la chirurgie ostéo-prothétique à savoir surtout le risque infectieux qui nécessitera un lavage chirurgical et une antibiothérapie adaptée, les pseudarthroses sont possibles surtout si le montage n'est pas très solide avec ses deux vis, c'est dire s’ il faut insister sur la mise en compression par les deux vis de la tubérosité tibiale sur le tibia.

    En cas d'hématome, hémorragie ou de désunion de cicatrice un geste chirurgical sera effectué. Évacuation d'hématome, hémostase de l'hémorragie, ou reprise de la cicatrice. Ces interventions restent bénignes.